9/11 Anti-Debunking

9/11 Anti-Debunking

Toutes les caractéristiques d'une démolition contrôlée ( WTC 7 )

Les Debunkers affirment que la chute du WTC7 ne présente aucune caractéristique d'une démolition contrôlée.

325993795_60b71e4a55_o.jpg

Premièrement, les Debunkers prétendent que, lors d'une démolition contrôlée, les explosions s'entendent à des kilomètres à la ronde, et qu'aucune des nombreuses caméras filmant la chute du WTC 7 n'a capté des bruits d'explosion d'une telle intensité.

Ce raisonnement est faux.

Parce que les Debunkers font allusion à la démolition contrôlée "classique", avec un simple exemple de démonstration, sans chercher plus loin et que leur affirmation n'est en aucun cas une généralité. Pour preuve, le ALADDIN HÔTEL en est la démonstration suivante.

2013-11-22_223030.png



Et il est inutile de constater que les bruits d'explosions sont assez discrets.

Autre précision dont les Debunkers omettent de dire, c'est que, dans TOUTES les démolitions contrôlées par explosifs, TOUS les édifices, tels que les bâtiments, ont tous quelques points communs, avant leur destruction.

1 - plus de fenêtre, ni cloison ou cabines d'ascenseurs,

     ni aucun mobilier à l'intérieur du bâtiment
2 - pas d'incendie rugissant dans le bâtiment
3 - une ambiance extérieure relativement calme

En ce qui concerne les caméras, les Debunkers utilisent l'extrait de l'interview d'Ashley Banfield, afin de prouver qu'il n'y avait pas d'explosifs. Cependant, s'il n'y aucun son distinct de détonation dans cet extrait, pourquoi les gens sur place ont tous eu la même réaction et regardé dans la même direction, alors que le bâtiment est encore debout ?

2013-11-22_223919.png

Et au moment où le bâtiment s'effondre, pourquoi le son d'effondrement n'est-il même pas audible sur la bande sonore ?

Les réponses sont simples.

Au vu de la distance de sécurité et au son filtré de la caméra de type "communication" ( news camera ), qui permet d'isoler tout bruit de fond, aucun son distinct provenant du WTC 7 ne pouvait être capté par la bande sonore.

Et quand on parle de distance, il suffit de voir un autre exemple d'interview.

2013-11-22_224507.png

En revanche, le bruit d'effondrement peut être capté beaucoup plus loin par d'autres caméras de type classique ( regular camera ). Il existe aussi des témoins qui ont entendu des explosions provenant du WTC7.

2013-11-22_225427.png

Les Debunkers prétendent que le noyau de la structure du bâtiment n'a jamais cédé en premier au moment de l'effondrement. Ceci est un mensonge, puisqu'il suffit d'observer le contraire sur toutes les vidéos disponibles.

2013-11-22_230023.png
2013-11-22_230132.png
2013-11-22_230241.png

Par la suite, les Debunkers prétendent que le building n'est jamais tombé à la vitesse de la chute libre, en utilisant le prétexte fallacieux du Penthouse, tombant à l'intérieur de l'immeuble, avant que la surface ne commence à tomber.

Un prétexte à peu de frais, voire mensonger, car ce phénomène est aussi similaire à une démolition contrôlée.


Par ailleurs, les Debunkers prétendraient même que si le building s'est incliné vers le sud, pendant sa chute, cela signifierait que cela ne peut être une démolition contrôlée, compte-tenu du fait que ce phénomène n'existe pas et n'existera jamais dans ce domaine.

Le plus beau mensonge de la panoplie du Debunking 9/11 !

2013-11-22_230607.png

Comme si cela ne suffisait pas, ce même expert en Debunking prétend aussi que les relevés sismiques, par rapport aux prémices de l'effondrement du WTC 7, ne révèle aucune vibration sur la courbe, qui signifierait la présence d'explosifs.

Cela n'est en aucun cas une généralité, puisque l'exemple du Aladdin Hotel a produit la même caractéristique sur son propre relevé sismique.

"Mais avec les charges positionnées au dessus du sol plutôt que dans la croûte terrestre ... l'Aladdin implosion n'est  même pas visible sur le sismographe, à proximité de l'Université du Nevada, Las Vegas." selon le professeur géologie Dave Weide.

En ce qui concerne les "squibs", les Debunkers prétendent qu'il n'y en avait pas. Cela se discute quand même.

2013-11-22_232100.png

Toutefois, les Debunkers prétendent qu'il s'agit des déroulements des stores, fixés aux fenêtres. Cependant, le NIST n'a même pas d'explication pour ces éjections. A la recherche de 729 pages du rapport, ne se présente pas une seule fois la mention du mot "squibs" ou "bouffée".
La question n'est pas non plus abordée dans la section FAQ du NIST pour le WTC 7, sur leur site web.

Encore un point sur lequel les Debunkers s'avisent de trouver un bon prétexte pour nier la démolition contrôlée, ces derniers exposent le fait que les débris du WTC 7 se sont répandus largement en dehors de sa propre base, provoquant 1,2 milliards de dollars de dégâts à l'immeuble voisin Verizon et des dommages irréparables au bâtiment Fiterman Hall, situé au 30 W. Broadway. Un bien faux prétexte, puisque les dommages causés aux bâtiments adjacents sont tout simplement dus au fait que le WTC 7 était un grand bâtiment de 47 étages.

2013-11-22_232255.png

Et pour enfoncer le clou, combien de fois a-t-on démoli aux explosifs, un bâtiment de la taille ou plus haut que le WTC 7 ? ... Zéro !... Car, au-delà d'une certaine hauteur, toute démolition contrôlée aux explosifs est exclu, et seule une déconstruction s'impose.

Finalement et contrairement à ce qu'affirme les Debunkers, les vidéos montrent que l'effondrement du WTC 7 présente TOUTES les caractéristiques d'une démolition contrôlée.

 

A voir aussi :

Annonce prématurée des médias de l'effondrement du building

Le "Pull it" de Silverstein faussement expliqué

Incendie insuffisant pour provoquer l'effondrement du WTC 7

Théorie des réservoirs diesel invalidée

Le WTC7 est tombé en 7 secondes

Les débris n'ont jamais initié la chute du WTC 7

L'effondrement silencieux précédant la chute du WTC7 !

 



22/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres