9/11 Anti-Debunking

9/11 Anti-Debunking

Tours Jumelles effondrées à la quasi vitesse de la chute libre !

Pour appuyer l'affirmation selon laquelle le WTC s'est effondré en raison de la gravité, les Debunkers prétendent que les tours ne sont pas tombées en 10s, d'où à la vitesse de la chute libre.


Ils insistent sur le fait que cela prouve que les tours n'ont été pas démolies. Pour commencer, ils s'appuient sur le fait que le coeur de la structure était encore debout pendant quelques secondes, avant de tomber à son tour. Ceci est un prétexte ridicule, puisque ce phénomène existe aussi dans des démolitions contrôlées.

2013-11-29_160724.png
2013-11-29_160819.png
2013-11-29_160935.png
Les Debunkers n'ont rien compris au fait qu'une démolition contrôlée, telle qu'elle soit, est davantage réussie, parfois ratée, mais n'est et ne sera jamais parfaite. Même sans ce cas-là, plusieurs modes opératoires démolitions contrôlées existent néanmoins. Toutefois, s'il est vrai que les bâtiments ne se sont pas effondrés en 10s, il est important de noter que le rapport 11/9 était la première source de prétendre que les bâtiments sont tombés dans ce laps de temps.

"A 09:58:59, la Tour Sud s'est effondrée en 10s" - Le Rapport Commission 9/11, à la page 305"

Même le rapport du NIST a revendiqué cela.

"La section du bâtiment ci-dessus est descendue essentiellement en chute libre comme on le voit dans les vidéos." - NIST NCSTAR 1, chapitre 6, page 196 -

Donc, ce fut en fait les enquêteurs officiels qui ont été les premiers à faire les allégations de «10s» et «chute libre».

Dans tous les cas, des mesures plus précises montrent que les deux tours se sont effondrées en une durée précise. Mais est-ce que les tours sont bien tombées à cette vitesse ? Les Debunkers ont calculé par rapport au son que la Tour Sud se serait effondrée en 15s, mais l'effondrement ne signifie pas la chute pour autant.

2013-11-29_162638.png

Et les images prouvent que la durée de la chute n'a rien à voir avec celle de l'effondrement.

2013-11-29_162927.png

Le bloc commence à basculer, avant de chuter ( 2,5 secondes ) et le coin supérieur ouest, qui est le plus élevé, mettra 2,38 secondes pour franchir la ligne où se trouvait l'impact. Ce qui nous donne 4,88 secondes en moins, afin de déterminer le temps de chute, soit un total de 10,4 secondes.

2013-11-29_162927.png
2013-11-29_163253.png
2013-11-29_163400.png

Quand à la Tour Nord, au vu de son temps d'effondrement d'une vingtaine de secondes, son temps de chute, quant à lui, est estimé à environ 11 s, compte-tenu de la hauteur de l'impact plus élevée et son nombre d'étages supérieurs plus réduit. Quelle en est la raison ? La faute d'argument des Debunkers commence avec l'hypothèse que les démolitions contrôlées causent toujours la chute d'un bâtiment sous l'accélération de la chute libre.

2013-11-29_163512.png

Ce n'est pas strictement vrai.

Avec les tours Landmark et Ocean en guise d'exemple, la démolition contrôlée peut parfois causer tomber un bâtiment 2 fois plus longtemps que la chute libre. Depuis l'époque où l'effondrement des tours était de 15s et 20s et les temps de chute libre estimé à 9.22s, nous pouvons raisonnablement conclure que les bâtiments sont tombés à l'intérieur des intervalles de temps compatibles avec les démolitions contrôlées.

2013-11-29_163705.png
2013-11-29_163905.png
2013-11-29_163939.png
2013-11-29_164053.png

Mais pourquoi les bâtiments se sont-ils effondrées rapidement ?

Considérant que les effondrements en haut, plutôt qu'en bas des bâtiments et de la soi disante "absence d'explosifs " pour tirer les bâtiments vers le bas. Dans le vide, un bloc de bois (ou de plomb) prendrait 9,22s à tomber depuis le toit de la tour. Dans l'air, un bloc de bois, disons dix pouces sur un côté, pourrait prendre 50% plus longtemps à tomber dans le vide, à cause de la résistance de l'air. Seule la résistance de l'air pourrait expliquer le ralentissement de la chute, au point où chaque tour a pris environ 15 s pour s'effondrer complètement.

L'histoire officielle exige que davantage il y a la résistance de l'air, davantage se produit le ralentissement de la descente.

La chute des gravats serait d'avoir à écraser chaque étage en dessous de la zone de collision, déchirant les grilles d'acier des murs extérieurs et en effaçant les structures en acier. La résistance de l'édifice lui-même intact serait des milliers de fois plus grande que la résistance de l'air. Si la résistance de l'air est capable d'augmenter les temps complets d'effondrement par 20%,  cela ne doit-il pas le faire dans l'addition de la résistance des bâtiments eux-mêmes, s'augmentant au temps de plusieurs milliers de %, en plusieurs minutes, au moins ?

Bien sûr, l'idée d'un effondrement durable est absurde.

En fin de compte, d'après les dires du NIST, les Debunkers n'ont évoqué que le temps d'effondrement, tout en balayant le temps de chute des tours, dont celles-ci se sont écroulées à la quasi-vitesse de la chute libre.

 

A voir aussi :

Vol 11 détourné par des terroristes ?

Vol 175 détourné par les terroristes ?

Toutes les caractéristiques d'une démolition contrôlée ( WTC 1 & 2 )

Impossible de placer des explosifs ?

Les températures imaginaires du NIST dans la zone d'impact

Métal fondu et des températures extrêmement élevées

Incendies insuffisants pour provoquer l'effondrement des Tours Jumelles

Les Twins Towers étaient conçues pour résister aux crashs d'avions

Les bruits d'explosion faussement expliqués

Les bruits d'explosion au sous-sol faussement expliqués

Le bloc de la Tour Sud devait basculer

Fausse amorce des effondrements

 



29/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres