9/11 Anti-Debunking

9/11 Anti-Debunking

Les bruits d'explosion faussement expliqués

Parmi les explications chevronnées du Debunking 9/11, il y a celle au sujet des bruits d'explosions dans les Tours Jumelles, par rapport à la liste des 118 témoignages de pompiers, publiée dans le journal de Graham McQueen.

2013-11-21_172703.png
Par la suite, les Debunkers prétendent que cette liste a été extirpé hors contexte pour certifier frauduleusement qu'il y avait des bombes à l'intérieur des bâtiments. Pour ce fait, ils prétendent que, parmi 80 témoignages parlant d'explosions, plus de la moitié n'évoquent avoir vu ou entendu des bombes. Mais les Debunkers oublient volontairement de préciser que certains témoins du FDNY n’étaient pas à proximité des tours au moment de leur chute.

Ils oublient de préciser aussi que certains témoins avaient d’autres préoccupations que la chute des tours et que leur récit démontre leur peu d’intérêt pour les événements. Ils oublient naturellement de préciser que certains récits sont extrêmement succincts et ne contiennent que peu de détails. Mais le coté pathétique de cette affaire est de ne pas mentionner les propos du journaliste Pat Dawson, digne d'une incroyable mauvaise foi, au sujet d'une entrevue avec un chef des pompiers du FDNY, Albert Turi.

Pour dénigrer LOOSE CHANGE, le journaliste n'hésite pas à prétendre ceci.

"Lorsque que j'ai fini mon plateau, j'avais dit, en parlant du chef des pompiers : il pense, il suppose ... J'essayais de faire comprendre aux téléspectateurs que, dans ce contexte, il ne s'agissait pas d'un fait. C'est très grave pour un professionnel de voir son travail pris hors contexte et employé pour soutenir une théorie que les faits ne soutiennent pas".

Pourtant, il suffit de vérifier ses déclarations.

2013-11-21_172925.png
« Il y a quelques instants j'ai parlé au chef de la sécurité des pompiers de New York, Albert Turi. On vient de lui annoncer qu'il y avait peut-être un engin explosif secondaire : une bombe. Il a essayé d'évacuer ses hommes le plus rapidement possible, mais il dit qu'il y a eu une autre explosion. Environ 1 heure après que le premier avion s'est crashé, il y aurait eu une autre explosion dans l'une des tours. D'après lui, des explosifs avaient été placés à l'intérieur du bâtiment. Il suppose que les explosifs secondaires avaient sans doute été placés à l'intérieur du bâtiment ».

Prétendant ultérieurement au 11 Sepembre 2001 qu'il s'agissait que d'une rumeur, son intervention prouve le contraire. Mentir de la sorte, c'est ce que les Debunkers se refusent catégoriquement de préciser, afin d'en citer un faux et étayer leurs arguments.

D'après eux, le témoignage Teresa Vellz, employée à la Tour Nord, lorsque le Vol 11 a frappé sa cible, a été tronqué et pris hors contexte par LOOSE CHANGE, ainsi que l'auteur David Ray Griffin. Etant donné qu'elle se trouvait à l'extérieur et avait couru se réfugier ailleurs, pendant que la Tour Sud s'écroulait, le plus aberrant est que les "potentiels accusés" n'ont jamais prétendu que ces explosions provenaient du WTC 1. D'ailleurs, pourquoi les Debunkers font-ils état d'un témoignage soi-disant tronqué, et laisser de coté leurs affirmations sur l'absence de détonations lors de l'effondrement de la Tour Sud, par rapport aux caméras sur place, alors que le témoignage de Teresa Vellz parait bien explicite ?

Qu'importe cela, puisqu'ils se permettent d'expliquer les bruits d'explosions à ce moment-là, par des bouteilles d'oxygène "explosant de tous les cotés" et aussi par des véhicules. Mais Teresa Vellz décrit sa propre situation "pendant l'effondrement", ce qui induirait une drôle de coïncidence que tout cela se produise à ce moment précis.

En ce qui concerne une vidéo largement récurrente ( "bombe dans le bâtiment" ), il se trouve qu'il s'agit d'une bombe se situant dans le Stuyvescant High School, et non dans l'une des Tours Jumelles. Même s'il y a erreur sur le fait, pourquoi une bombe se trouverait dans cette école, alors qu'il était supposé de ne pas en avoir, ici ou ailleurs ?

Les Debunkers soulignent aussi que toute démolition contrôlée produit des détonnations avant l'effondrement, qu'elles doivent être entendues à des kilomètres à la ronde et captées par les caméras. Mais ce ne sont que des affirmations basées sur des démolitions contrôlées standards et il suffit de démontrer qu'il ne s'agit en rien d'une généralité. Pour cela, il faut consulter la vidéo intitulée " Toutes les caractéristiques d'une démolition contrôlée ", afin de constater le manque de rigueur des Debunkers à ce sujet.

Mais quoi qu'il en soit, les Debunkers, basant leurs affirmations sur le rapport du NIST, s'avisent d'accuser les Truthers de distorsion, alors qu'il suffit de regarder tous les témoignages.

 

A voir aussi :

Vol 11 détourné par des terroristes ?

Vol 175 détourné par les terroristes ?

Tours Jumelles effondrées à la quasi vitesse de la chute libre !

Toutes les caractéristiques d'une démolition contrôlée ( WTC 1 & 2 )

Impossible de placer des explosifs ?

Les températures imaginaires du NIST dans la zone d'impact

Métal fondu et des températures extrêmement élevées

Incendies insuffisants pour provoquer l'effondrement des Tours Jumelles

Les Tours Jumelles étaient conçues pour résister aux crashs d'avions

Les bruits d'explosion au sous-sol faussement expliqués

Le bloc de la Tour Sud devait basculer

Fausse amorce des effondrements

 


Autre Version :




21/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres