9/11 Anti-Debunking

9/11 Anti-Debunking

Photos des débris du supposé Vol 77 ?

Pour soutenir les faits comme quoi le Vol 77 s'était bel et bien crashé sur le Pentagone, les Debunkers présentent des photos officielles pour montrer des débris reconnaissables du Boeing 757 d'American Airlines, afin de réfuter la théorie du missile.

big_artfichier_736376_2400056_201307033918309.png
Prétendre que les débris proviennent d'un Boeing 757 d'American Airlines, au lieu d'un avion de ligne, n'est qu'une conclusion trop hâtive, ce qui démontre le manque de rigueur et d'objectivité des Debunkers. Ils ne précisent pas, cependant, qu'il n'y avait aucun débris sur la pelouse du Pentagone, juste après l'impact.

2013-11-21_190325.png

Ainsi, les Debunkers présentent les photos des débris du fuselage. Ce que nous voyons ici, correspond à des débris de carlingue, aux couleurs d'American Airlines, mais ces derniers ne certifient pas pour autant qu'il s'agit d'un Boeing 757.

Plus loin dans la découverte, les Debunkers montrent la photo d'une jante identique à un Boeing 757-200ER. Cependant, il n'existe qu'une seule photo reconnaissable de cette jante, alors qu'il y a 9 autres jantes du même modèle, constituant ainsi un Boeing 757-200ER.

2013-11-21_195820.png
Même méthode de présentation pour le train d'atterrissage gauche, retrouvé vers le trou de sortie. Et ainsi qu'un aube de réacteur et autres parties individuelles du supposé Boeing 757.

Les Debunkers pretendent que l'aube de réacteur serait conforme avec un Boeing 757, grâce à une identification de l'une des pièces centrales du réacteur en question. Ils affirment, par ailleurs, qu'il s'agirait de l'une des pièces centrales du réacteur Rolls Royce RB211-535, d'un diamètre 3 fois inférieur à celui de la soufflante montée devant le compresseur basse pression et visible à l'avant du moteur.

Le résultat doit être concluant, sans pour autant pouvoir déterminer s'il s'agit d'un compresseur haut ou moyenne pression. Cette photo d'un moteur Rolls-Royce RB211-535 montre le premier compresseur moyenne pression, au premier plan, le ventilateur frontal a été retiré. Le stator est une pièce fixe, relié au châssis par des aubes et, en dessous, il y a les roulements qui le relient à l'axe mobile. Le stator a la particularité d'être large et presque pas conique. mais sur la turbine du Pentagone, les aubes ont été arachées à la base et on distingue nettement qu'il y en a 12 (30° entre chaque). Un agrandissement du dernier stator de la turbine basse pression où l'on peut observer et indiquer précisément des aubes peintes en rouge.

2013-11-21_200143.png

2013-11-21_200359.png

Il y a 16 aubes et le stator est conique avec un angle prononcé, environ 40°. Ce qui est parfaitement incompatible avec celui retrouvé au Pentagone. On peut évidemment exclure qu'il puisse s'agir du stator de la turbine moyenne ou haute pression.

Les Debunkers affirment que les Truthers prétendent que l'on n'avait pas retrouvé de restes humains dans le Pentagone. Ceci est une déformation de propos, puisque les Truthers évoquaient l'absence des restes humains des passagers, et non ceux des employés du Pentagone.

Les Debunkers affirment ensuite que, dans toute affaire judiciaire realtive à un homicide, seul un petit échantillon est nécessaire pour identifier un corps. Sans aucun argument, ils trouvent normal de certifier le fait d'avoir retrouvé et identifié TOUS les ADN des passagers, parmi les autres victimes employées au Pentagone, alors qu'il s'agit d'une improbabilité totale dans un crash aérien d'une telle violence.

Sans préciser que l'analyse a été faite par les laboratoires de l'Armée, et non dans un laboratoire civil.

Mais en prétendant qu'il s'agitssait d'un homicide, il est donc indispensable de ne toucher aucun débris, sans protection palmaire, telle qu'elle soit, pour éviter de "contaminer la scène de crime", d'où poser des empreintes et compromettre la provenance authentique de chaque débris.

Et pourtant, qu'observons-nous ?

2013-11-21_201128.png
Hormis l'absence de très nombreux débris pour reconstituer le mystérieux avion, ainsi que l'absence de divulgation des numéros de série de chaque débris récupéré dans les décombres, les Debunkers ne peuvent en aucun cas prouver que l'avion crashé sur le Pentagone est conforme au Vol 77.


A voir aussi :

Dégâts sur la façade inconsistants avec un Boeing 757.

Vol 77 détourné par les terroristes ?

Le mystère de la toile de chantier

Charles Burlingame et l'exercice MASCAL

Debunking Zembla TV

Popular Mechanics et les dégâts sur les anneaux

Norman Mineta : L'ordre d'abattre les avions détournés n'a jamais été donné

Analyse vidéo : L'avion n'est pas le Vol 77

Le Pentagone n'est-il pas le bâtiment le mieux protégé du monde ?

Hani Hanjour, un bon pilote ?

136 étranges témoignages de l'attaque par un avion

 


Autre Version :


 



21/11/2013
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres