9/11 Anti-Debunking

9/11 Anti-Debunking

Vol 175 détourné par les terroristes ?

Se basant sur la Version Officielle, les Debunkers confirment sans aucune considération que les 4 quatre présumés commandos terroristes d'Al Qaeda ont détourné les Boeing, afin de les utiliser pour des crashs kamikazes.

fbi_hijackers - Copie (3).jpg

Or, il est prouvé le contraire, puisque les détournements de chaque avion ont été effectué quasiment chacun à leur tour, soit moins de 10 minutes avant chaque crash respectif, alors que les présumés terroristes n'avaient aucun lien de communication entre eux pour pouvoir le faire. Et compte-tenu de la fiabilité de la véritable explication sur le destin du Vol 11, il suffit de continuer sur le même raisonnement.

Avions détournés par des terroristes ?

Vol 11 détourné par des terroristes ?

Rappelons certains points importants :
En terme de comparaison préliminaire, au niveau de l'exécution, de la coordination entre les avions et la relation de dépendance, chaque groupe de terroristes, ayant son propre pilote, va agir indépendamment des autres, et ne pourront se contacter entre eux. Autrement dit, il est clair que cela est incompatible.

En revanche, l'équipe technologique, sur les mêmes niveaux requis, elle garantie la fiabilité des actions, sans faire d'erreur, mais ne peuvent gérer les 4 avions en même temps. Autrement dit, il est clair que cela est compatible.

Les Debunkers continuent d'affirmer que le commando de  Marwan al-Shehhia a détourné le Vol 175.
Pourtant, à 8H37, la chose bizarre qu'il se passe est que l'on contacte cet avion pour savoir s'il voit un autre avion vers sa gauche ( Vol 11 ) et les pilotes répondent affirmativement. C'est alors qu'on leur donne la situation qu'il s'agit d'un avion détourné, et par mesure de sécurité, le Vol 175 doit rester à l'écart de cet avion. Pourtant, 5 minutes plus tard, les pilotes reprennent contact pour dire à la Tour de Contrôle qu'ils ont entendu quelque chose de curieux, du genre " Restez à vos places ..."

b767_22.jpg

Mais comme pour le précédent avion, les pilotes n'introduisent pas le code 7500, le code associé au détournement. Et là, cette communication se termine quelques secondes avant le début de la déviation de sa trajectoire vers le sud. Et c'est exactement l'heure à laquelle le Vol 93 a décollé. Pourtant, selon la NTSB, le Vol 175 semble avoir été détourné à 8h46, ( heure du crash du vol 11 ) et sorti de sa route à 8h51. A 8H51, c'est exactement l'heure à laquelle la supposée intrusion dans le cockpit du Vol 77 a eu lieu.

En réalité, l'équipe technologique faisait les derniers tests de réglage sur le second, entre 8H46 et 8H50, juste après le détournement officiel situé à 8H42, et tout a parfaitement fonctionné.  Donc, il pouvait envoyer le premier avion sans aucun problème mais le plus tôt possible.

Pourquoi ?

Parce que cela était prévu ainsi.

Etant donné que les 2 avions de même modèle ont décollé de Boston pour aller Los Angeles, d'où même poids, même quantité de kérosène, excepté le nombre de passagers, le premier avion avait fait un trajet plus long que le second, donc celui-ci a eu ses derniers réglages pendant un temps imparti pour être approximativement au même poids, via le kérosène avant de frapper la Tour Sud.

Mais il y a eu un petit problème. Le crash de la tour sud n'a pas été franchement une réussite, car, hormis la visibilité, les ordres de réglage ont été donnés à une distance plus courte que la première fois. Donc, l'avion n'avait pas aussi les mêmes réglages que l'autre avion. De ce fait, en arrivant sur sa cible, il avait des petites imprécisions, à droite, comme à gauche, et lorsqu'il s'est approché de trop, le système de contrôle a vu qu'il allait dévier de sa trajectoire, et l'ordre a été donné pour redresser au maximum vers la gauche, afin d'éviter la sortie vers l'extérieur.

Donc, l'équipe technologique devait être plus prudent et plus attentif pour le prochain crash.

Mais il y a une réponse à la question dont certains se poseraient. Où pouvait bien se situer cette équipe technologique pour contrôler et diriger ces avions, afin de les crasher aux endroits prévus ?

 

Afin d'être sûr des premiers résultats, il fallait qu'elle soit sur place, à New York, pour avoir la meilleure visibilité possible sur les crashs des deux premiers avions, mais aussi des actions à produire au WTC même. Et quelle est le meilleur endroit pour opérer efficacement ?

Dans l'endroit le plus proche et assez élevé pour avoir la meilleure visibilité possible. Un endroit dont il fallait aussi se débarrasser, pour essentiellement effacer quelques traces.

Au final, les Debunkers préfèrent nier toutes ces flagrantes évidences et réciter inlassablement les faits qui sont absolument inconsistants avec des détournements terroristes.

 

A voir aussi :

Vol 11 détourné par des terroristes ?

Tours Jumelles effondrées à la quasi vitesse de la chute libre !

Toutes les caractéristiques d'une démolition contrôlée ( WTC 1 & 2 )

Impossible de placer des explosifs ?

Les températures imaginaires du NIST dans la zone d'impact

Métal fondu et des températures extrêmement élevées

Incendies insuffisants pour provoquer l'effondrement des Tours Jumelles

Les Tours Jumelles étaient conçues pour résister aux crashs d'avions

Les bruits d'explosion faussement expliqués

Les bruits d'explosion au sous-sol faussement expliqués

Le bloc de la Tour Sud devait basculer

Fausse amorce des effondrements



26/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres