9/11 Anti-Debunking

9/11 Anti-Debunking

Le bruit des explosifs

Dans la page “Approximations”, l’auteur souligne l’absence, je cite, du « bruit sec, violent et répété » si caractéristique des démolitions contrôlées dans les vidéos, vidéos qui ne montrent, je cite, « rien à part le vacarme de l’effondrement » (je souligne). Concernant la tour 7, l’effondrement est même qualifié par l’auteur de « silencieux » (je souligne).
 
Mais quel bruit fait la thermite pendant sa combustion ? Réponse dans cette vidéo :
 
Mise à feu de thermite : vidéo
 
Réponse : “pchhhhhh”…
 
La question des explosifs utilisés et du moment où ils ont été déclenchés mérite une enquête, réunissant dans une même pièce des artificiers et des militaires au courant des dernières technologies, et non les conclusions hâtives de Bastison.net. D’une part, contrairement au béton, l’acier résiste dans toutes les directions de sorte que des charges de découpe sont plus indiquées que les explosifs “qui claquent”, lesquels restent néanmoins utiles pour les planchers (en béton). D’autre part, les séquences préparatoires ne font pas tomber le bâtiment et peuvent être lancées à l’avance. On entend distinctement les séquences préparatoires dans les cas suivants :
 
À Arlington : vidéo
 
À San Angelo : vidéo
 
Hôtel Everglades : vidéo
 
Compas Bank : vidéo
 
Hôtel à Houston : vidéo
 
La séquence préparatoire est parfois plus longue que la principale.
Or, pour le WTC, nous avons de très nombreux témoignages d’explosions en amont de l’effondrement ; quelques exemples :
 
Bruit d’explosion : vidéo
 
Témoin : vidéo
 
Témoin (même vidéo)
 
Témoignage de William Rodriguez : vidéo
 
Et pour la tour 7 :
 
Témoignage de Barry Jennings : vidéo
 
Concernant l’effondrement lui-même, compte tenu de la taille des tours et de la distance des caméras, les experts sauront dire si les enregistrements confirment ou non l’un de leurs scénarios du point de vue des explosifs utilisés. Voici pour rappel quelques enregistrements, le premier étant assez intéressant du point de vue du bruit puisqu’il commence par un “boum”, suivi d’un “roulement” sourd qui dure, si la séquence n’a pas été “montée”, 20 secondes, ce qui est étrange pour un effondrement censé venir de très haut !
 
Depuis l’intérieur de la Tour Nord : vidéo à 3’35”
 
Tour Sud : vidéo
 
Tour Sud : vidéo
 
Témoignage de pompiers : vidéo
 
Quant à la vidéo mise en avant par Bastison.net concernant la tour 7, censée prouver l’effondrement« silencieux » (voir image ci-dessous), la caméra est à une telle distance qu’effectivement, on reste « silencieux » !
 
 
Les colonnes restées debout
 
Colonnes centrales restées debout (Tour Nord)
 
Dans la page “Approximations”, Bastison.net observe, je cite, que « quelques colonnes centrales sont restées debout quelques secondes après l’effondrement (…) ». Pour se donner l’air d’avoir étudié la thèse adverse, l’auteur laisse entendre que le phénomène pourrait, certes, relever d’une démolition contrôlée “non réussie” – lorsqu’il dit, je cite, qu’ « il faut souligner que si la démolition a agi sur la partie centrale qui comportait les colonnes en acier sous forme de caisson, elle aussi n’a pas été une réussite. Il est possible de voir sur certaines vidéos que quelques colonnes centrales sont restées debout (…) » (je souligne). Mais c’est pour mieux conclure aussitôt après, je cite, que « Cela prouve bien que le bâtiment n’avait pas été équipé de charges (…) » (sans que l’on sache d’ailleurs ce qui « prouve »…).
 
En un mot, le feu sait le faire mais pas les explosifs…


17/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres