9/11 Anti-Debunking

9/11 Anti-Debunking

136 étranges témoignages de l'attaque par un avion

Pour soutenir le fait que le Vol 77 s'est bel et bien crashé sur la façade du Pentagone, les Debunkers s'appuient sur certains témoins oculaires, ainsi que certains témoignages écrits, afin de balayer la Théorie conspirationniste selon laquelle aucun avion n'avait percuté le Pentagone.

En 2002, sortait le recueil de Thierry Meyssan, "l'Effroyable Imposture" à ce sujet. Mais très vite, malgré le succès fracassant de ce livre, la Théorie du Missile a été très vite rejetée par les Conspirationnistes, au profit d'une suspicion plus raisonnable, notamment sur un fait troublant :

L'aspect de l'explosion, visible sur l'une des 2 vidéos officielles du Pentagone.

Cependant, lorsque le réseau du Debunking 9/11 fit son apparition, les Debunkers s'empressent de récupérer dans la corbeille à papier cette Théorie éculée pour en faire la base même de leur théorie, afin de discréditer au mieux les théoriciens du Complot. Ils pousseront même le cynisme à évoquer une réfutation du drone militaire, voire  la Théorie du Global Hawk, afin de recevoir la médaille du bon sens, et ce, grâce à leurs 136 témoins oculaires et de bonne foi.

Mais les Debunkers se complaisent d'omettre les incroyables incohérences objectives de certains témoignages écrits. Ils affirment que LOOSE CHANGE aurait tronqué le discours du journaliste et témoin oculaire Mike Walter, pour ne laisser que la citation suivante : " C'était comme un missile de croisière avec des ailes ". Pourtant, la citation est clairement objective. " C'était COMME un missile de croisière avec des ailes ", ne veut pas dire explicitement qu'il s'agissait obligatoirement d'un missile de croisière avec des ailes.

hqdefault.jpg

Toujours est-il que les Debunkers font exprès d'ignorer certaines déclarations ultérieures et troublantes du journaliste, où il finit par embellir son témoignage au fil des années, comme le fait où il aurait vu l'impact sur la façade du Pentagone. Or, au vu de sa position sur l'autoroute, et les arbres présents à cette époque-là, il n'aurait jamais pu le voir, puisque ces arbres cachaient son champ de vision, qui pouvait confirmer ses dires.

312_danielle_obrien_2050081722-9140.jpgComme si cela ne suffisait pas, les Debunkers affirment que LOOSE CHANGE aurait aussi tronqué le discours de Danielle O'Brien, contrôleur aérien et témoin oculaire des mouvements de l'appareil, pour ne laisser que la citation suivante : " On ne pilote pas un Boeing 757 comme ça, ce n'est pas très prudent ! ". Cependant, les Debunkers se gardent bien de certifier, malgré cette révélation par écrit la moindre trace de l'existence de ce discours.

Que cette citation ait existé en visuel ou non, n'y changerait pas grand chose, sauf pour tenter d'aller à la chasse aux sorcières, et les Debunkers ont préféré accuser à tort les conspirationnistes d'avoir  tronqué volontairement celle-ci, plutôt que de prouver son existence visuelle.

Par la suite, les Debunkers mettent en évidence d'autres témoignages en évidence, notamment celui de Penny Elgas. Mais rien qu'avec un extrait de son propre témoignage, ce dernier devient objectivement irrecevable, au vu d'une description totalement hallucinante.


« J'ai vu un cercle de fumée autour du fuselage lorsqu'il a heurté le mur. C'était comme un cercle de fumée entourant le fuselage au point de contact, et qui semblait avoir 1 m d'épaisseur. Puis cela a recommencé, mais cette fois-ci j'ai vu une flamme rouge dans le cercle de fumée. »

Comment a-t-elle pu voir tous ces détails qui échapperait à tout perception humaine, au volant de sa voiture,  vis à vis d'un avion, surgissant par surprise, volant à très basse altitude, et à une vitesse de 850kmh ?

28_182.jpg

Pendant ce temps, les Debunkers s'empressent d'appuyer leur thèse sur un récapitulatif des témoignages écrits, sans remarquer les incohérences de ce dernier.

Parmi les 136 témoignages, si 103 personnes ont vu un avion heurter le Pentagone, certains d'entre eux, de plus près sur les lieux de l'impact, ne pouvaient avoir vu cela, compte-tenu de l'effet de surprise, de l'altitude, et de la vitesse vertigineuse de l'avion. Parce que tout réflexe conditionné oblige n'importe qui, à se "protéger", ce qui convient à affirmer que cela ne pouvait pas apercevoir l'impact de cet avion, en l'espace d'une fraction de seconde.

Parmi les 136 témoignages, si 26 ont déclaré qu'il s'agissait d'un American Airlines, tout dépend combien d'entre eux, assez loin du Pentagone, pouvait apercevoir cela vis à vis d'un avion survolant la zone à 850kmh, contrairement à ceux qui étaient à quelques mètres pour les mêmes raisons non négligeables.

Si 7 ont déclaré qu'il s'agissait d'un Boeing 757, le témoignage de Tim Timmerman, à forte connotation du "sans aucun doute", prétendait au début qu'il s'agissait d'un Boeing 737 American Airways, avant de se rétracter, ce qui convient à dire qu'il n'est pas crédible dans ce sens.

Si 39 ont indiqué qu'il s'agissait d'un gros avion de ligne, ne veut pas dire qu'il s'agissait explicitement un Boeing 757, compte-tenu de de sa longueur plus importante et plus fine, que la grosseur de son propre fuselage.

Si 41 ont vu de débris d'avion, cela ne veut pas dire explicitement que ces débris étaient visibles sur le terrain, tout de suite après l'impact.

Si 2 ont vu des corps encore attachés sur leur siège, cela ne veut pas dire explicitement que ces corps étaient déjà visibles, tout de suite après l'impact.

Si aucun n'a vu un missile, ni un Global Hawk percuté le Pentagone, c'est que les Debunkers se permettent de "fouiller dans les poubelles" pour jeter un discrédit parfaitement gratuit, alors que l'affaire était entendue depuis des années, sans pour autant affirmer qu'il s'agissait bien du Boeing 757 en question.

Toutefois, les Debunkers ne s'en arrêtent pas là pour autant et continue leur exposé sur des extraits de témoignages, voire faits soi-disant établies.

- L'extrait du témoignage à coup sûr de Tim Timmerman certifie d'abord qu'il avait vu un 737, pour se rétracter et prétendre à un 757 sans aucun doute, ne peut être pris en considération.

- L'extrait du témoignage de James S. Robbins se situe au moment où l'avion a percuté le Pentagone, et, par conséquent, le témoin ne pouvait l'identifier comme étant un Boeing 757.

- L'extrait du témoignage de Terry Morin se base sur les couleurs de l'avion, mais sur un modèle différent, tel que le Boeing 737.

- L'extrait du témoignage de Hagos Afework se situe uniquement à des mouvements d'avion.

- L'extrait du témoignage de Vin Narayanan est comme celui de Mike Walter. Il ne pouvait voir l'impact, au vu des arbres qui masquaient sa vision.

- L'extrait du témoignage de Jack Singleton, beaucoup plus révélateur, parle de la position perpendiculaire de l'avion, où l'aile gauche frôlait le sol, sans pouvoir le toucher, ce qui convient à dire que l'avion aurait eu l'air d'avoir une envergure plus restreinte.

- L'extrait du témoignage de Lincoln Liebner est basé sur l'incohérence totale, au vu de sa déclaration visuelle d'avoir observé le travers des fenêtres de l'avion, avant que celui-ci ne se crashe dans le Pentagone.

Comment a-t-il pu apercevoir une chose pareille vis à vis d'un avion fonçant à une allure de 850kmh ?

Et pour finir, l'extrait du témoignage de Frank Probst, qui prétend une estimation de la vitesse de l'avion à 500kmh, ce qui constitue un point troublant, en comparaison du précédent extrait du témoignage. Ainsi, nous sommes en droit de nous poser les deux questions suivantes :

Est-ce que ces témoins auraient donné des précisions mensongères ? Ou bien est-ce que la vitesse officielle de cet avion serait un mensonge, ce qui constituerait une vraie décrédibilisation des faits, sans entrer dans les détails ?

Finalement, les Debunkers, sans rien apercevoir du contenu de ces témoignages, préfèrent manipuler l'opinion publique, pour discréditer la Théorie du Missile et les Théoriciens du Complot par la même occasion, en étalant des témoignages oculaires qui font planer le doute sur les dessous de cette affaire, et qui, par conséquent, ouvrent des perspectives pour douter encore plus sur la présence du Vol 77 sur le Pentagone.

En résumé, il s'agissait bien d'un avion de ligne, mais rien ne prouve qu'il s'agissait du bon avion.

 

A voir aussi :

Dégâts sur la façade inconsistants avec un Boeing 757.

Vol 77 détourné par les terroristes ?

Le mystère de la toile de chantier

Photos des débris du supposé Vol 77 ?

Charles Burlingame et l'exercice MASCAL

Debunking Zembla TV

Popular Mechanics et les dégâts sur les anneaux

Norman Mineta : L'ordre d'abattre les avions détournés n'a jamais été donné

Analyse vidéo : L'avion n'est pas le Vol 77

Le Pentagone n'est-il pas le bâtiment le mieux protégé du monde ?

Hani Hanjour, un bon pilote ?

 





05/06/2013
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres