9/11 Anti-Debunking

9/11 Anti-Debunking

L'avion pourrait bien avoir été abattu !

Pour confirmer la Version Officielle, comme quoi le Vol 93 s'est bel et bien crashé à Shanksville, les Debunkers affirment que celui-ci n'a jamais été abattu.

Tout d'abord, ils s'appuient sur l'explication des débris retrouvés à plusieurs kilomètres du site.

"Les débris retrouvés soi-disant un peu partout ont été ramassés à Indian Lake, à 1600 mètres du cratère. Il s'agissait de feuilles de papier, emportées par le vent."

Gas2012_Attivissimo.jpg


Cette interprétation reste fallacieuse dans le sens où ce même vent n'était qu'une petite brise, soufflant à 17km/h. D'après une vidéo amateur, le nuage de fumée après explosion est resté pratiquement au même endroit et ce, pendant plus d'une minute.

Mais les objets retrouvés à 3km de là, n'étaient pas des feuilles de papiers, comme pouvait le confirmer le journal de Pittsburgh, le 12 Septembre 2001 :

" Dés le Mercredi Matin, des débris du crash sont venus s'échouer près du lac. "

De plus, dans le même article, Mr Fleegle rapporte ceci :
" Fleegle prétend avoir reconnu un morceau d'os, des petits morceaux de sièges, ainsi que du plastique fondu. "

Cependant, le problème ne se limite pas aux débris retrouvés à cette distance-là, mais à ceux retrouvés à 13km du site du crash, près de New Baltimore.

big_artfichier_736376_2287273_20130609035147.jpgLes Debunkers peuvent être cyniques à expliquer les choses avec un exemple assez similaire avec le crash de l'US Air Flight 427 et, ainsi, dénigrer les Conspirationnistes avec leurs rituels récurrents, car il suffit de comparer les deux crashs, d'après les expertises de la NTSB, car les crashs frontaux sont largement différents.

Pourtant, malgré la citation de la Gazette de Pittsburgh, William Bunch, journaliste de cette même presse, se pose lui-même la question.

"J'ai réuni toutes les informations que j'ai réussi à trouver, et j'ai vite compris que beaucoup de choses sur le Vol 93 ne cadraient pas avec ces débris tombés dans ce lac à 3km de distance, au moment où l'avion s'écrasait."

2013-11-09_092113.png
Mais il suffit d'avoir un exemple médiatique comme CNN, qui se pose la même question sur la seconde zone.

" Depuis une heure, le FBI et la Police d'Etat ont confirmé avoir bouclé une seconde zone à 10 ou 12 km du cratère, où l'avion est tombé. Cela semble être une 2ème zone de débris, ce qui soulève des questions : Comment ces débris-là, identifiés comme appartenant à l'avion, ont été retrouvés à 10/12km du site du crash ? Le vent les aurait-il emportés ? Hautement improbable. L'avion s'est-il rompu en vol ? ... Nul ne le sait. Le FBI reste muet sur la question mais cela ouvre un nouveau scénario qui soulève bien des questions. "

2013-11-09_092347.png
En ce qui concerne le terrain du crash, le sol était meuble et spongieux. Si l'un des moteurs a été retrouvé dans le cratère, l'autre a été soi-disant retrouvé à 270 m de là. Il est assez improbable d'imaginer un moteur d'une tonne rebondir ou rouler sur un sol meuble et spongieux, sur une étendue de presque 300 m. Alors qu'ils se contentent de confirmer leurs propres affirmations, grâce à certains indices téléphoniques entre certains membres des familles des victimes du Vol 93 et les futurs victimes elle-mêmes, les Debunkers font l'impasse sur le témoignage de John Fleegle.

"On regardait la télévision, quand la lumière a commencé à vaciller dans l'immeuble. On a alors entendu le bruit des moteurs et on est sortis en courant, à ce moment-là. Le sol a tremblé, et on a entendu un gros "boum". Et au loin, une grosse boule de feu. J'étais à Atlanta, et je discutais avec un gars et je lui racontais ce qui s'était passé dans l'mmeuble, lorsque la lumière avait tremblé. Quand il a entendu cela, il m'a répondu tout de suite : " J'ai été dans l'US Air Force. Cet avion a été abattu.". Je lui ai demandé pourquoi et il m'a répondu : " Si la lumière s'est mise à vaciller, c'est parce qu'ils étaient en train de brouiller toutes les fréquences radar, avant de tirer. "

2013-11-09_092600.png
Les Debunkers omettent bien sûr de relater le témoignage de Barry Lighty.

" Le courant a été coupé et on a senti une secousse. Comme si un missile venait de passer au-dessus de chez nous et cela allait très vite. "

2013-11-09_093947.png

Il y a aussi un autre témoignage dans le même genre, dans un article de Philadelphia Daily News, le 16 Septembre 2001, d'après le Maire de Shanksville, Ernie Stull.

"Je connais deux personnes (sans citer de noms) qui ont entendu un missile. Ils vivent tous les deux très proche, à quelques centaines de mètres ... C'est un gars qui a servi au Viet Nam et ce jour-là, il dit qu'il en a entendu un. "

2013-11-09_093115.png

Pour persister dans leur mauvaise foi habituelle, à prétendre que le Vol 93 n'a pas été abattu, les Debunkers s'appuient sur la version des faits, comme quoi les avions de chasse en vol étaient trop éloignés de la cible, soit à 150km de Washington. Ce qui correspond à la position de 10km de la cible précédente qui allait percuté le Pentagone, et pour cause, il faut se pencher sur les mensonges d'un autre Debunking, vis à vis du témoignage de Mineta.

Pour conclure leurs affirmations pitoyables, les Debunkers insistent sur les faits et rapports de l'enregistreur phonique du Vol 93. Malheureusement pour eux, la boite noire concernée comporte 2 anomalies, dont il suffit de consulter le sujet dans la vidéo " Aucune preuve tangible des 95% des débris retrouvés ". Certains témoins confirment la présence du fameux petit avion blanc non identifié, qui était présent avant que le crash ne se produise.

" Je roulais sur cette route, c'était une belle journée, ma vitre était ouverte, l'auto-radio était allumé, et lorsque je suis arrivé au panneau STOP, ce petit avion blanc, enfin, c'est ce que j'ai cru alors, est passé au-dessus de moi. Il volait lentement, et a volé au-dessus de moi, comme ceci. Je me suis baissée, et quand j'ai regardé à nouveau, il a tourné et a disparu derrière ces arbres. Quelque chose a attiré mon attention, et j'ai vu cet avion blanc, qui arrivait de la zone du crash."

2013-11-09_094714.png
Cependant, d'après Popular mechanics, les Debunkers persistent à affirmer, par la suite, que le mystère du petit avion blanc n'était autre qu'un jet de type Falcon Dassault, chargé par la Tour de Contrôle de Cleveland de jeter un coup d'oeil et vérifier la présence du Vol 93, disparu aux radars.

" C'est vrai, un petit avion blanc a été vu dans la zone, après le crash du Vol 93. Plusieurs témoins l'ont vu. C'était un petit avion d'affaire, un Dassault Falcon Jet, en route vers un aéroport. Et quand les contrôleurs ont perdu la trace 93, ils ont demandé à cet avion de survoler la zone, et de leur communiquer les coordonnées exactes de l'impact."

2013-11-09_095216.png

Ceci est un mensonge.

En réalité, l'avion en question était le Vol American Airlines 1060, qui a été chargé de cette requête. Et les témoins confirment que cet avion blanc, toujours non identifié, était présent  AVANT le crash, et non après.

"Vers 23h30, ce soir-là, le FBI est arrivé. Ils voulaient me parler. Ils m'ont demandé sans cesse quelle taille faisait l'avion, et j'ai répondu : Petit, pas gros que mon fourgon et il est passé au-dessus de moi. Et je leur ai dit : Assurez-vous qu'il était bien des nôtres ! Il était devenu plus aimable, et il m'a dit que c'était un Learjet blanc qui venait prendre des photos. Et j'ai dit : avant le crash ? ... Il m'a répondu : il faut que j'y aille. "

2013-11-09_095505.png

En ce qui concerne l'avion d'affaire, il était impossible pour lui d'avoir eu le temps matériel pour survoler la zone, afin de vérifier la position du crash. Et John Fleegle a vu lui aussi le mystérieux petit avion blanc, s'éloignant déjà dans le ciel.

"On est arrivés sur place probablement entre 45s et 1 minute après l'impact. Avant les pompiers, les ambulances, ou quiconque, nous étions sur place. Et quand nous sommes arrivés, un avion blanc survolait la zone. Il a été malin et s'est dirigé vers le soleil. Impossible d'identifier le type d'appareil. Si c'était un avion de chasse ou autre chose, on l'a juste aperçu, alors qu'il virait. Mais il volait dans la même direction que l'avion."


Finalement, malgré des indices particulièrement flagrants, les Debunkers préfèrent délibérément manipuler à leur guise l'opinion publique, en se basant sur des explications fallacieuses et un mensonge bien fondé, au sujet de ce mystérieux petit avion blanc, afin de nier l'évidence sur le fait que le Vol 93 pouvait très bien être abattu.

 

A voir aussi :

Vol 93 détourné par les terroristes ?

Aucune preuve des 95% des débris retrouvés

 


Autre version :




08/06/2013
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres